Vaccination contre la poliomyélite: Le Bénin lance son programme

Par Eric TCHOGBO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vaccination contre la poliomyélite: Le Bénin lance son programme


Dans le cadre de l’initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, le Bénin organise au titre de l’année 2016 la 21e édition des Journées nationales de vaccination contre ladite maladie. A cet effet, le ministère de la Santé a rendu public, le mardi 22 mars dernier, un communiqué qui retrace le programme des manifestations.

LIRE AUSSI:  Chambre de commerce et d’industrie du Bénin : Le bureau exécutif accueille 13 nouveaux élus consulaires

Les enfants de 0 à 5 ans seront soumis à des séances de vaccination contre la poliomyélite sur toute l’étendue du territoire national. Ces séances sont réparties en fonction de deux grands passages programmés, le premier pour la période du 1er au 3 avril prochain et le deuxième, du 29 avril au 1er mai 2016.

Selon le communiqué, au cours de ces deux passages, les agents vaccinateurs sélectionnés et formés passeront dans toutes les maisons pour vacciner gratuitement les enfants de moins de 5 ans. Pour le succès de ces opérations, le ministre de la Santé invite les opérateurs économiques, les responsables des missions diplomatiques, les leaders d’opinion, les partenaires du secteur de la santé, les élus locaux notamment les chefs de village ou de quartier de ville à une forte mobilisation et de sensibilisation. Il est donc une nécessité pour chacun et pour tous, de prendre une part massive à ces Journées nationales de vaccination.

LIRE AUSSI:  Nicaise Avohou, chef du village Ahouandji : « On peut encore corriger certaines choses »

Poliomyélite, une maladie invalidante

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par un virus (le poliovirus) qui envahit le système nerveux et qui peut entraîner en quelques heures des paralysies irréversibles. La maladie commence à se manifester par des symptômes de type grippal, fièvre, fatigue, céphalées pouvant s’accompagner de vomissements, de raideur de la nuque et des douleurs dans les membres. Une paralysie irréversible (des jambes en général) survient dans un cas sur 200 infections.
Le virus de la poliomyélite se multiplie dans la muqueuse pharyngée et dans l’intestin grêle et on peut le retrouver dans la gorge et les selles. Sa transmission est exclusivement interhumaine et s’effectue essentiellement par voie féco-orale en particulier par l’intermédiaire de l’eau souillée, d’aérosols ou d’aliments contaminés par les selles.
Avant l’ère vaccinale, la poliomyélite était l’un des plus terribles fléaux de l’enfance. La poliomyélite touchait plus de 600 000 enfants par an dans le monde.
La stratégie pour interrompre la transmission du poliovirus sauvage est basée tout d’abord sur la mise en place d’une couverture vaccinale de routine élevée chez le nourrisson. De plus, des doses supplémentaires de vaccin antipoliomyélitique oral sont administrées à tous les enfants de moins de 5 ans au cours des Journées nationales de vaccination.
Depuis qu’un vaccin est disponible, précise l’OMS, la fréquence de la maladie a fortement diminué partout dans le monde. Comme moins de gens se font vacciner, on assiste actuellement à une recrudescence de la maladie tant dans les pays en développement que dans les pays industrialisés?