Valorisation des déchets solides et ménagers: Un projet d’usine de tri et de recyclage à Ahozon

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Valorisation des déchets solides et ménagers: Un projet d’usine de tri et de recyclage à Ahozon


Un projet de transformation des déchets solides en granulés pour la confection de sacs biodégradables et d’autres objets sera déployé à
Ahozon, commune de Ouidah. Ce sera à travers une usine de production de polypropylène qui contribuera à préserver le cadre de vie et dynamiser l’économie locale.

LIRE AUSSI:  Stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou : Adieu les bars, des squatteurs s’invitent

Une usine de production de polypropylène verra le jour à Ahozon, arrondissement de Pahou, commune de Ouidah, sur le site du projet de filature et textile de l’ex-Filtex-Bénin. Le projet de sa construction est porté par la Compagnie béninoise de production de polypropylène (Cbpp) qui a signé un contrat avec la Société de gestion des déchets solides et ménagers du Grand-Nokoué (Sgds-Gn).
Il est question de produire de granulés pour répondre à la demande de plastiques au Bénin, en se fondant sur la valorisation du potentiel économique des déchets solides. Selon les prévisions, le projet contribuera à transformer 70 000 à 150 000 tonnes de déchets solides par an et à former des jeunes et des femmes des couches vulnérables aux métiers de transformation et de valorisation des déchets. L’objectif de production est de fabriquer une tonne de sachets biodégradables par jour.
Pour ce faire, un centre de tri recevra les déchets issus des collectes auprès de la Sgds-Gn, et les déchets recyclables (papier, carton, emballage) feront l’objet d’une collecte séparée à l’intérieur du centre. Un centre de transfert sera aménagé avec une capacité de 70 000 tonnes/an pour permettre de regrouper et acheminer les déchets.
Différents types de sacs biodégradables seront produits pour répondre aux besoins des différents secteurs d’activité. En ce qui concerne la commercialisation, les produits fabriqués seront livrés aux grossistes et semi-grossistes. Une fois en contact avec les consommateurs, l’entreprise appuiera la gestion et la transformation des déchets en compost.
Pour le recyclage des emballages plastiques, les bouteilles et flacons en plastique, pots de yaourts, barquettes de légumes, sacs, sachets et films plastiques seront transformés en sièges auto pour enfant, arrosoirs, tuyaux, etc. Les granulés des bouteilles d’eau ou de liquide vaisselle pourront servir pour le rembourrage de nounours, de couettes et de sacs de couchage ou de nouveaux emballages plastiques.
Ce recyclage présente plusieurs avantages, notamment la diminution de la pollution et les risques écologiques, la protection de l’environnement, des espèces animales en général et des espèces aquatiques en particulier, la préservation de la couche d’ozone. Depuis une cinquante d’années, le plastique qui est élaboré le plus souvent à partir du pétrole, a peu à peu remplacé le verre, le bois et le métal. Une tonne de plastique recyclé équivaut à 700 à 800 kg de pétrole brut économisé, selon l’organisme Eco-emballages.

LIRE AUSSI:  Séminaire de réflexion sur l’accès à l’eau au Bénin: Les grandes recommandations des assises du CES à Kétou