Valorisation des résultats de recherche: Un partenariat pour la visibilité de l’innovation et de la pharmacopée

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Valorisation des résultats de recherche: Un partenariat pour la visibilité de l’innovation et de la pharmacopée


L’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (Abévrit) et l’Organisation non gouvernementale Jeunesse sans frontières Bénin ont signé, vendredi 13 décembre dernier, un protocole d’accord de partenariat et d’échange d’expériences. Engagées pour la cause de l’innovation technologique et la valorisation de la pharmacopée, les deux organisations, en scellant ce partenariat, entendent se donner la main pour mieux faire.

LIRE AUSSI:  François Acakpo Eboué, promoteur agricole: Itinéraire d’un soldat reconverti à la terre


Le partenariat scellé entre l’Agence béninoise de valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation technologique (Abévrit) et l’Organisation non gouvernementale Jeunesse sans frontières Bénin, vendredi 13 décembre dernier dans les locaux de ladite agence, se veut gagnant-gagnant. Les deux organisations entendent non seulement se prêter main forte, mais aussi travailler à mieux valoriser la recherche et l’innovation. Elles visent les domaines d’interventions de l’Ong Jeunesse sans frontières que sont notamment la pharmacopée africaine, les innovations technologiques et les savoirs endogènes.
« Un seul moineau ne fait pas le printemps. Si nous arrivons à fédérer nos énergies, nous pouvons aller très loin. C’est dans cette optique que Jeunesse sans frontières Bénin de concert avec l’Abévrit a initié cet accord de partenariat pour impacter le développement des innovations technologiques au niveau des communautés à la base et pour la croissance de l’économie locale». Marcellin Aïgbé, professeur en naturopathie, président du Conseil d’administration de l’Ong Jeunesse sans frontières, résume ainsi l’esprit de cet accord qui permettra de son point de vue, de développer des chaînes de valeurs endogènes. Il y tient dur comme fer, engagé qu’il est depuis plusieurs décennies avec des résultats qui forcent l’admiration.
Résultats d’ailleurs reconnus et salués par le directeur général de l’Abévrit, Pierre Dossou Yovo. Depuis 2005 l’Ong Jeunesse sans frontières est connue pour ses activités et a obtenu plusieurs brevets d’invention. Mieux, l’organisation autant que son premier responsable se sont montrés très actifs sur les chantiers de l’innovation et de la recherche technologique et sont constamment présents sur les activités de l’agence. Ce partenariat n’est donc pas le fruit du hasard, mais l’aboutissement d’un parcours et la concrétisation d’une vision commune qui couvait depuis fort longtemps. L’Abévrit n’en rêvait pas mieux. Elle qui, assise essentiellement sur le budget national, cherchait les opportunités pour élargir sa manne financière trouve en ce partenariat un appui pour y parvenir. A travers ce partenariat, qu’il entrevoit gagnant-gagnant, le directeur général de l’Abévrit espère des opportunités, autant pour son agence que pour son co-contractant. « Nous avons tenu à signer ce partenariat pour faire avancer les activités de l’agence », précise Pierre Dossou Yovo. Ce partenariat permettra à l’agence, selon lui, de faire découvrir de plus en plus les innovations et les faire avancer vers des entreprises porteuses de plus-value pour la nation.

LIRE AUSSI:  Développement et mieux-être des populations: Abdoulaye Bio Tchané relève l’importance des données statistiques