Vie des partis politiques: Le Pur et l’Ucp Faaba rallient le Bloc républicain

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vie des partis politiques: Le Pur et l’Ucp Faaba rallient le Bloc républicain


Le Bloc républicain, l’un des plus grands partis politiques du Bénin, a enregistré, samedi 27 juillet dernier dans la commune d’Abomey-Calavi, de nouvelles adhésions, non pas de simples personnalités, mais de deux partis assez connus sur l’échiquier politique.

LIRE AUSSI:  Rencontre périodique au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération : Les efforts et progrès du Bénin reconnus et salués

Ce que d’acuns ont qualifié, samedi 27 juillet dernier, dans la commune d’Abomey-Calavi comme une formalisation, porte pourtant beaucoup de symboles aux yeux des acteurs politiques, notamment les leaders du Bloc républicain. Pour eux, c’est un jour pas comme les autres parce que les cartes politiques dans la sixième circonscription électorale doivent être dorénavant redistribuées et le Bloc républicain (Br) se taillera la part du lion. L’adhésion de l’Union citoyenne pour la patrie (Ucp Faaba) et du Parti pour l’union républicaine (Pur) à ce bloc aurait pu se faire depuis des mois et surtout bien avant les élections législatives. Mais quelques difficultés et désaccords, chemin faisant, ont vu le jour et éloigné de l’union que ces deux partis ont pourtant contribué à mettre sur pied. Il s’agissait donc pour eux, ainsi que le soulignera le président du comité d’organisation de la rencontre, Noël Kpossou Toffon, d’une intégration et d’un retour au sein du Br. « Ils ne veulent plus travailler dans l’ombre », martèle-t-il, ajoutant que leur présence devient indispensable parce que l’heure est à la mobilisation.
« Bloc républicain, plus uni, plus fort pour construire le Bénin ». Ce slogan, Nazaire Dossa l’a fait maintes fois répéter par l’assistance avant une brève allocution à travers laquelle, il retrace son parcours avec le bloc. La joie du retour, à son niveau, était manifeste et avec son nouveau parti politique, il veut agir pour « le combat du développement ». Un combat qui, note-t-il, doit éloigner « les barrières de la précarité, du chômage, des actes de vandalisme gratuits… ». Pour finir, Nazaire Dossa dit s’engager « pour l’honneur et sans réserve » au sein du Br.
Pour le colonel Patrice Comlan Hounsou-Guèdè, ce choix du parti qu’il a créé et présidé est aussi un choix de raison et sans doute aussi d’honneur. « Nous vivons dans notre pays depuis le 6 avril 2016, une ère politique nouvelle qui suscite à tort ou à raison beaucoup d’intérêts, d’inquiétudes et de passion. Cette ère marque bien évidemment la réforme politique la plus attendue dans notre pays… aucun acteur politique ne saurait rester indifférent à cette mutation profonde du système politique béninois », rappelle l’homme. Mieux, à son avènement, le Pur militait déjà pour les grands regroupements politiques au détriment des micro partis et a recherché en vain la solution qui permettrait de les promouvoir, laisse-t-il entendre. Le cadre et le créneau sont donc meilleurs, semble dire Patrice Comlan Hounsou- Guèdè.
Le retour au sein du Br de l’ancien maire de la commune d’Abomey-Calavi réjouit nombre d’acteurs. Le député Rachidi Gbadamassi et le ministre Sam Séidou Adambi ont vanté les qualités de l’homme et regrettent combien il a manqué à la troupe lors de la conquête des sièges au Parlement il y a quelques mois. « Il est difficile d’imaginer le Br sans vous. Notre destin (dans la sixième circonscription électorale) est dans vos mains », a insisté le ministre. Des explications du ministre officiant au nom du premier responsable du bloc, il ressort que les militants et surtout les élus communaux Br d’Abomey-Calavi « souffrent le martyre » et cette situation exige, indique-t-il, un leader de la trempe du président du Pur pour non seulement aller à leur secours, mais surtout travailler à asseoir le Bloc républicain dans la localité.

LIRE AUSSI:  Audience à la présidence de la République: Bertin Koovi reçu par le chef de l’Etat