Viol sur mineure / 14e dossier: Nazaire Dagbéto condamné à 7 ans de prison

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Viol sur mineure / 14e dossier: Nazaire Dagbéto condamné à 7 ans de prison


La quatorzième affaire inscrite au rôle de la cour d’assises de la cour d’appel d’Abomey est relative à un viol sur mineure. La cour s’est penchée, le vendredi 1er juin 2018, sur ce dossier impliquant le sieur Nazaire Dagbéto âgé de 22 ans. Reconnu coupable, il a été condamné à 7 ans de prison à l’issue de cette audience qui s’est déroulée à huis clos.

LIRE AUSSI:  Viol sur mineure (8e dossier): Valentin M. Gbètin condamné à 7 ans de réclusion criminelle

Après avoir statué sur ce dossier, la cour a condamné à 7 ans de prison l’accusé pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de 8 ans. C’est la sentence retenue par les membres de la cour après écouté l’accusé et son conseil. Ce verdit se fonde sur la loi portant prévention et répression des violences faites aux femmes et sur entre autres articles 2, 332, 52, 51, de 826 à 833, 249 du Code pénal. Déposé à la maison d’arrêt d’Abomey depuis le 8 août 2016, Nazaire Dagbéto, cultivateur, marié et père de deux enfants, y est retourné pour continuer à purger sa peine pour cinq bonnes années encore.
Les faits se sont produits dans la soirée du mercredi 3 août 2016 à Koui, arrondissement de Zoukou, commune de Zogbodomey. Ce soir-là, la petite R. S. âgée de 8 ans allait se procurer des galettes pour sa mère lorsqu’elle a été interpellée par Nazaire. Celui-ci, selon les témoignages recueillis, l’entraîne de force dans sa case où il a tenu des rapports sexuels avec elle durant un bon moment.
Constatant le temps mis sans être de retour avec les galettes, la mère tenaillée par la faim s’est mise alors à la recherche de sa fille. Elle suit ses traces et par surprise, elle la voit sortir de la case de Nazaire. Choquée, elle lui demande ce qu’elle est allée chercher chez ce dernier et où sont les galettes commandées.
La fille raconte à la mère ce qui venait de se passer dans la case de Nazaire. Horrifiée, la mère donne l’alerte.
Interpellé, Nazaire reconnait les faits mais pour se justifier, il rajoute les circonstances “atténuantes” qui font état du “consentement” de la petite.
A la barre, Nazaire a été défendu au cours des débats par Me Gervais Houndété. En délibérant tard dans la soirée de ce vendredi, la cour a déclaré l’accusé Nazaire Dagbéto coupable du crime de viol sur mineure et l’a condamné à 7 ans de prison.
Composition de la Cour

Président : Claude D. Montcho
Assesseurs : Evariste F. Akounna / Apollinaire
Hounkannou
Jurés : Antoine Hêdiblè, Gérald Tossou, Paul D. Glèlè et Antoine B. Attalogoun
Ministère public : Pierre Dassoundo Ahiffon
Greffier : Me Etienne Ahonahin

LIRE AUSSI:  Eclairage public à Parakou: Une ville lumière pour moins d’énergie consommée