Violence à l’école : Ce qu’ il faut savoir sur l’ incident d’Abomey

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Education, Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Violence à l’école : Ce qu’ il faut savoir sur l’ incident d’Abomey


Un audio, accompagné d’images, partagé de nombreuses fois en début de semaine fait état d’un incident survenu dans une école primaire d’Abomey. Après vérifications, les faits sont avérés. Le dossier suit son cours au Tribunal d’Abomey.

LIRE AUSSI:  Noël solidarité 2017: La fondation Boa-Bénin au secours d’une maison d’accueil à Abomey

L’alerte est parvenue sur les réseaux sociaux à travers un audio de 2’04, en langue fon. L’auteur y relate, plus précisément sur WhatsApp, un incident survenu à l’école primaire de Guézohemè à Abomey. Selon ses propos, tout serait parti d’une bagarre entre deux écoliers. Mais quelques jours après, des adeptes de vodoun sont venus dans l’école pour prendre la revanche. « Lors de la bagarre, un des écoliers s’est mis en transe. Les adeptes sont venus après dans l’école et ont frappé les apprenants. La maîtresse a dû fuir par la fenêtre. L’écolier que vous voyez sur la photo voulait fuir quand l’un des adeptes l’a blessé au front avec un objet en fer. Les autorités doivent punir ces actes avec rigueur », entend-on dans l’audio.

Les recherches effectuées sur les réseaux sociaux au sujet de l’incident d’Abomey  permettent de retrouver les mêmes images sur Facebook le vendredi 17 décembre 2021 sur le compte d’Epiphane Ahouissoupkè, avec une trentaine de commentaires, dénonçant l’incident. Les faits rapportés sont presque semblables à ceux relatés dans l’audio avec la précision que la police est intervenue pour des interpellations.

LIRE AUSSI:  Gestion des sites des palais royaux: Des guides touristiques en formation à Abomey

Des clarifications

Dans le cadre de cette vérification, La Nation a contacté des sources locales qui confirment la bagarre qui a eu lieu plutôt
en dehors de l’école. Elles rapportent aussi des négociations entre les parents des écoliers concernés, pour faire face aux
exigences du « sacré ».

Au sujet de cet incident, la Radio Royal Fm émettant depuis Abomey a aussi accordé une interview au directeur départemental
des Enseignements maternel et primaire du Zou, Pierre Chelon Hounkandji pour des précisions. « Deux enfants se seraient
disputés, l’un aurait giflé l’autre qui était adepte. Il aurait informé les parents qui ont estimé que c’est un sacrilège. Ils ont exigé
100 000 F Cfa des parents de l’autre enfant qui ont accepté payer. Mais, ils ont estimé que ceux-ci n’ont pas assez fait diligence
pour payer les 100 000 F Cfa ou font de l’usure. C’est de là qu’ils sont venus dans l’école semer le désordre. Les enseignants
étaient en pleine activité quand ils ont forcé le passage, ouvert de force le portail. Ils ont commencé à faire des rituels. C’est dans cette folie-là qu’ils ont assené un coup à une élève qui s’est blessée. Dieu merci, nous avons pu maîtriser la situation », a-t-il
clarifié au micro de Radio Royal Fm.

LIRE AUSSI:  Tournée statutaire préfectorale 2018: Le préfet de l’Ouémé descend dans les communes sous tutelle

Selon nos sources, l’instigateur de la scène a été interpellé avec des complices. Ils ont été présentés une première fois au procureur
de la République en début de semaine. Ils sont retournés au tribunal d’Abomey ce jeudi 24 décembre 2021.

Verdict

Il ne s’agit donc pas d’une infox. Les faits se sont bien déroulés à Abomey et le dossier est suivi par le tribunal de la ville.