Vision Bénin Alafia 2025: Le Plan national du développement 2016-2025 validé

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vision Bénin Alafia 2025: Le Plan national du développement 2016-2025 validé


Recueillir de nouvelles contributions techniques pour la finalisation du document

Le Bénin dispose désormais d’un Plan national de développement (Pnd) pour la période 2016-2025. Ce plan qui a reçu un accompagnement des partenaires techniques et financiers notamment du Pnud, de la Giz, de l’Unicef et la Communauté économique pour l’Afrique (Cea), a été validé, ce jeudi 3 mai à Cotonou, au cours d’un atelier qui a regroupé les acteurs venus des différentes couches de la société béninoise.

LIRE AUSSI:  Commune de Parakou : L’élection du nouveau maire programmée pour mercredi 5 août

Lancé en avril 2017, le Plan national de développement du Bénin, pour la période 2016-2025, est devenu une réalité. Il a été validé hier au cours d’un atelier tenu à Cotonou. A la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de validation hier, le directeur général des Politiques de développement, Magloire Aguessy, a souligné que ce document est un outil qui manquait à la planification au Bénin. Et avant qu’il ne soit validé, ce document a connu des améliorations de la part des différentes couches de la société, se réjouit-il. 

Fière de la validation de ce document, la représentante du représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement, Ginette Camara Mondongou, a souligné que le Pnd s’inscrit dans le cadre de la feuille de route du gouvernement dans son programme d’action 2016-2021. Par ce Pnd, le gouvernement, souligne-t-elle, a affiché son ambition pour les cinq années à venir. Selon elle, le Programme d’action du gouvernement (Pag) et le Pnd sont appelés à actionner l’agenda des Objectifs du développement durable (Odd).
Ginette Camara Mondongou estime que le Pnd reprend les objectifs du Pag et est allé plus loin. Et la vision 2025 prévoit une croissance à deux chiffres.
L’atelier d’hier visait donc à procéder à la validation du document. De manière précise, il s’est agi d’apprécier le niveau de prise en compte des différentes observations formulées au cours des ateliers ; de recueillir de nouvelles contributions techniques pour la finalisation du document ; puis de disposer d’un document Pnd amélioré.
En lançant hier les travaux de l’atelier, le secrétaire général du ministère d’Etat, chargé du Plan et du Développement, Zacharie Tassou, qui a représenté le ministre d’Etat, a rappelé que dans le cadre des réformes engagées depuis le 6 avril 2016, le gouvernement a affiché sa volonté de corriger les insuffisances du système national de planification. C’est ainsi qu’il a adopté une feuille de route pour l’élaboration des documents de planification au Bénin.

Repères

Cette feuille de route a prévu, explique-t-il, outre l’élaboration du Programme d’action du gouvernement (Pag) 2016-2021 en cours de mise en œuvre, l’élaboration du Plan nnational de développement (Pnd) 2016-2025.
Le Pnd, selon Zacharie Tassou, est le premier niveau de déclinaison de la vision Bénin 2025 Alafia élaborée en 2000 conformément au système de planification retenu par le Bénin lors des journées nationales de réflexion sur la planification du développement organisées les 5 et 6 décembre 1991 et adopté en Conseil des ministres en 1992. Le Pnd vise, ajoute-t-il, à préciser les repères stratégiques devant guider l’action de développement pour les dix (10) années qui nous séparent de 2025, échéance retenue pour l’atteinte de la vision.
En effet, le projet du Pnd 2016-2025 est organisé autour de quatre thématiques majeures à savoir : le capital humain et le bien-être des populations ; la productivité et la compétitivité de l’économie nationale ; l’environnement, les changements climatiques et le développement des territoires ; puis enfin ; la gouvernance. Il est structuré en quatre parties : le diagnostic stratégique du développement économique et social assorti des défis et enjeux de développement ; les objectifs et orientations stratégiques; le cadrage macroéconomique et social ; et le cadre de mise en œuvre et de suivi-évaluation.

LIRE AUSSI:  Rentrée solennelle du Barreau, ce jour: La sécurité juridique et judiciaire préoccupe