Visite du chef de l’Etat à Porto-Novo: Des avancées notées sur le chantier du Parlement

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Visite du chef de l’Etat à Porto-Novo: Des avancées notées sur le chantier du Parlement


Le président de la République a effectué, hier jeudi 17 septembre, une visite sur le chantier de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Des avancées ont été enregistrées dans la finition de l’ouvrage.

LIRE AUSSI:  Délivrance des pièces d’identité nationales: Des dispositions urgentes pour soulager les Béninois de l’extérieur

L’achèvement du chantier du nouveau siège de l’Assemblée nationale est inscrit dans les priorités de l’heure du président de la République. Boni Yayi était encore hier sur les bords de la Lagune de Porto-Novo, afin de s’enquérir de l’évolution des travaux. Et pour Noël Fonton, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, il y a de quoi tirer un réel satisfecit. « Le 30 novembre prochain, il faudra réellement que nous ayons une forme pour le Parlement. Les gros œuvres sont terminés. Nous commençons les enduits et les revêtements. Les aménagements intérieurs et extérieurs ont commencé. Les travaux avancent bien et nous sommes certains d’achever. Il n’y aura pas d’éléphant blanc», rassure-t-il. Le ministre souligne que la reprise des travaux a été freinée par les difficultés d’ordre administratif et juridique consécutives à l’abandon du chantier par l’entrepreneur initial. «Nous avons eu tellement de problèmes et ces obstacles ont été levés grâce à l’appui du chef de l’Etat. Les entreprises peuvent travailler correctement maintenant», indique-t-il, avant d’informer que plus de 450 ouvriers sont actuellement mobilisés pour accélérer les travaux.

LIRE AUSSI:  Visite du site de construction du marché de Natitingou: Niveau d’avancement satisfaisant

« C’est une bonne chose d’avoir mobilisé beaucoup d’ouvriers. Je suis venu vous encourager. Il faut qu’on en finisse au mois de novembre prochain. Il faudra donc travailler de jour comme de nuit», déclare le président de la République qui justifie le retard par la décision du gouvernement de commettre une contre-expertise après des allégations concernant la mauvaise qualité de l’ouvrage en construction. «Ce bâtiment est le symbole de notre souveraineté. Très peu de pays arrivent à le réaliser sur fonds propres. Avec nos moyens limités, nous avons décidé de construire par nous-mêmes le cœur de notre démocratie. Tout ce que nous faisons, nous devons être unis», ajoute le chef de l’Etat qui rassure les populations de la détermination de son gouvernement à construire un nouveau Parlement digne du nom.
Le chef de l’Etat a également visité plusieurs chantiers routiers dans les départements de l’Ouémé, de l’Atlantique et du Mono.