Visite du chef de l’Etat: Patrice Talon séduit les dirigeants et investisseurs du monde arabe

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Visite du chef de l’Etat: Patrice Talon séduit les dirigeants et investisseurs du monde arabe


Le président de la République est rentré à Cotonou, mercredi 23 novembre, d’un périple doublé d’offensives diplomatique et économique dans le monde arabe. Un séjour marqué par plusieurs engagements décrochés sur le plan du développement et du renforcement des liens diplomatiques existants.

Dans l’histoire du Bénin, c’est la toute première fois qu’un chef d’Etat est reçu en audience par le roi d’Arabie Saoudite. Un honneur et un prestige à l’actif du président Patrice Talon qui s’est entretenu dans la capitale saoudienne Riyad avec sa majesté le roi Salmane Bin Abdulaziz Al Saoud, serviteur des deux saintes mosquées. L’audience entre les deux personnalités a été l’occasion d’aborder diverses questions portant sur la coopération bilatérale. Non seulement ils ont passé en revue la coopération, mais ils ont surtout décidé d’insuffler un dynamisme nouveau à la relation et aux rapports existants, précise le ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci au cours d’un point de presse tenu hier à l’aéroport, de retour à Cotonou. Mais avant de rencontrer le souverain, note-t-il, le président Patrice Talon a eu des entretiens avec plusieurs ministres du gouvernement saoudien. L’échange avec le ministre du Commerce et de l’Investissement, ancien acteur du secteur privé de son pays aura été l’une des plus porteuses pour le Bénin. Avec lui, le chef de la délégation a échangé sur les possibilités qu’offre l’Arabie Saoudite d’aujourd’hui. Les perspectives que l’on peut attendre de ce renouveau dans les relations entre ce royaume et notre pays ont eu également une place de choix. La bonne santé de notre diplomatie et la perception fort positive que projette le chef de l’Etat et son gouvernement ont fait sensation en Arabie Saoudite si on s’en tient aux déclarations du patron de la diplomatie béninoise qui, de retour à Cotonou, se dit particulièrement satisfait de cette offensive diplomatique menée par le chef de l’Etat en personne auprès des autorités saoudiennes.

Une ambassade du royaume saoudien à Cotonou

Le lundi 14 novembre dernier, Abdullah Muhammad Sefyan, nouvel ambassadeur agréé du royaume d’Arabie Saoudite au Bénin avec résidence à Abuja au Nigeria, a présenté les lettres de créance qui l’accréditent au président de la République Patrice Talon. Mais le séjour en terre saoudienne du chef de l’Etat lui a permis d’obtenir des autorités de ce royaume, l’ouverture prochaine d’une ambassade avec résidence à Cotonou. A cette requête du président Patrice Talon, lesdites autorités ont donné une suite favorable et cela devrait se faire dans les prochains jours, indique le ministre des Affaires étrangères.
Le président Patrice Talon s’est entretenu aussi avec le vice-président du Fonds saoudien qui finance déjà plusieurs projets dans notre pays dans le domaine de l’éducation et de la santé. L’autre bonne nouvelle ici, c’est que le Nord du Bénin, en raison de sa proximité avec la région du Sahel, bénéficiera d’une enveloppe destinée à la réalisation des forages. A ces nombreux acquis obtenus au cours de ce séjour, s’ajoutent des échanges avec des personnalités du sérail politique et du monde économique pour donner un souffle nouveau aux relations bilatérales. Plusieurs missions de prospection et d’exploration de nouveaux chantiers de coopération sont aussi attendues à Cotonou. La fascination pour le Bénin est venue surtout de la présentation faite par le président Patrice Talon de son nouveau paradigme de coopération. Lequel suggère de « mettre en place un fonds d’investissement en apportant une contribution et en invitant les autres pays ou le partenaire intéressé à mettre aussi une contribution afin que ce fond d’investissement puisse aussi lever les fonds dont nous avons besoin pour soutenir et financer des activités des infrastructures d’investissements productifs, durables pour structurer notre économie », développe le ministre Agbénonci.
Aux côtés du ministre en d’Etat en charge du Plan, Abdoulaye Bio Tchané, de celui de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, du ministre des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, et de l’ancien ministre d’Etat Zul Kifl Salami, le président de la République a eu des échanges au siège de la Banque islamique de Développement (BID).

Renforcer l’intervention de la BID au Bénin

Il s’est notamment entretenu avec le nouveau président de l’institution financière avec qui il a partagé sa vision du développement. Laquelle suggère de transformer l’économie pour la mettre au service d’un développement pour changer le quotidien des Béninois. Le président de la BID, précise le ministre des Affaires étrangères, a été particulièrement impressionné par cet élan du président et son rêve pour son pays. « Le chef de l’Etat et sa délégation ont eu ensuite une séance conjointe de travail avec les cadres de la BID et d’autres investisseurs du golf ». Il a été essentiellement question du renforcement de la coopération entre le Bénin et les débats ont aussi porté sur les moyens pour accroître les interventions de l’institution au Bénin?