Visite du ministre nigérian de l’Intérieur au Bénin: La situation sécuritaire entre les deux pays préoccupe

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Visite du ministre nigérian de l’Intérieur au Bénin: La situation sécuritaire entre les deux pays préoccupe


Arrivé à Cotonou dans la soirée du mardi 1er mars dernier, le ministre nigérian de l’Intérieur, Abdulrahman Belo Dambazau et sa délégation ont pris langue avec la partie béninoise mercredi 2 mars. La séance de travail qui a eu lieu toute la journée au ministère en charge de la Décentralisation, a porté sur la situation sécuritaire entre les deux pays.

LIRE AUSSI:  L’accès aux anti-retroviraux gravement touché par le Covid-19

Le ministre nigérian de l’Intérieur, Abdulrahman Belo Dambazau a conduit au Bénin, une délégation d’officiers de son pays chargés des questions sécuritaires dans le cadre d’une visite de travail. Ladite visite de travail a démarré mercredi matin par un tête-à-tête entre les ministres nigérian et béninois de l’Intérieur au cabinet de ce dernier. Les échanges ont porté sur les relations bilatérales entre les deux pays « jumeaux » comme l’a dit Abdulrahman Belo Dambazau à la fin de leurs discussions. Le ministre de l’Intérieur béninois, Placide Azandé, a salué «la démarche combien louable» de son homologue du Nigeria à qui il a reprécisé la nécessité de la collaboration entre les deux pays. Toute chose qu’approuve le ministre nigérian de l’Intérieur pour qui la seule différence entre le Bénin et le Nigeria est la langue du colonisateur.

Le point d’orgue de cette visite au Bénin du ministre nigérian et de sa délégation est la réunion bilatérale qui a eu lieu au ministère en charge de la Décentralisation. Les officiers béninois en matière de sécurité, de la migration, de la protection sociale étaient en face de leurs homologues nigérians pour discuter des questions sécuritaires préoccupantes entre les deux pays. «L’apparition de nouveaux risques et menaces comme le terrorisme international, les catastrophes naturelles, les crises sanitaires internationales; ou encore le crime organisé et ses réseaux exploitant les toutes dernières technologies appellent nos Etats à repenser la sécurité», a expliqué le ministre béninois de l’Intérieur Placide Azandé. Ce qui justifie à son avis, la rencontre entre les deux parties.
Le ministre nigérian de l’Intérieur abonde dans le même sens que son homologue béninois et affirme: «Nos frontières sont artificielles et c’est probablement la raison pour laquelle elles demeurent poreuses impliquant des répercussions que nous nous occupons à gérer dans le meilleur intérêt de nos deux peuples». Il s’est alors agi pour la partie nigériane de présenter ses préoccupations sécuritaires avec le Bénin, de présenter le tableau synoptique des difficultés rencontrées par les Nigérians vivant au Bénin surtout en matière sécuritaire. Le règlement pacifique des conflits transfrontaliers a été aussi au cœur des échanges. Les questions de la cybercriminalité et de la sécurité maritime n’ont pas été occultées¦

LIRE AUSSI:  Distribution des cartes d’électeurs à Natitingou: Timide sortie à Perma, Pouya et dans le 2e arrondissement