Vitalité de l’opposition et législatives 2023 : Paul Hounkpè échange avec Irénée Agossa

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vitalité de l’opposition et législatives 2023 : Paul Hounkpè échange avec Irénée Agossa

Paul Hounkpè échange avec Irénée AgossaAccueil chaleureux pour Irénée Agossa et sa délégation dans les locaux du chef de file de l’opposition

Irénée Agossa, président du parti ‘‘Restaurer la confiance’’, chez Paul Hounkpè, chef de file de l’opposition béninoise, ce mercredi 13 avril. Les deux anciens candidats à la présidentielle 2021 ont échangé, entre autres, sur des questions liées à la vitalité de l’opposition et sa participation aux législatives 2023.

LIRE AUSSI:  Présentation de vœux de nouvel an du Parlement aux médias :Mathurin Nago invite la presse béninoise à maintenir le cap

C’est l’une des rares fois que les deux challengers politiques se rencontrent après la présidentielle d’avril 2021. Irénée Agossa, président du parti Restaurer la confiance (Rlc), chez Paul Hounkpè dans l’après-midi de ce mercredi, à l’invitation de ce dernier. Il est accueilli avec ferveur par le chef de file de l’opposition et son équipe. Après les civilités d’usage, les deux personnalités échangent en tête-à-tête pendant une heure. Les législatives 2023 et l’animation de l’opposition politique sont, entre autres, les sujets abordés au cours de la rencontre, confie l’hôte de Paul Hounkpè.
« Je tiens tout d’abord à remercier le chef de file de l’opposition qui automatiquement, après notre déclaration d’appartenance à l’opposition, a réagi et nous a invité pour que nous puissions échanger et voir comment prendre les dispositions qu’il faut pour que l’opposition non seulement joue son rôle mais gagne les élections prochaines », introduit Irénée Agossa face aux hommes des médias.
« Nous avons beaucoup échangé, poursuit-il, sur ce qui va et ce qui ne va pas dans le pays, le rôle que doit jouer l’opposition dans le pays. Nous avons recadré tout ceci. Il (Paul Hounkpè) nous a fait le point global de l’activité de chef de file de l’opposition. Nous avons revu un peu les textes qui régissent cette structure. Et ensuite, nous avons projeté, dans un avenir proche, ce que nous devons faire pour que nous puissions réussir à être présents à ce rendez-vous historique de 2023 ». Au sujet de ces élections, Irénée Agossa pense que l’un des points essentiels, c’est la liste électorale. « Il faut que nous prenions des dispositions. Il faut que ce soit une liste électorale acceptée de tout le monde, qui puisse conduire à des élections acceptées par tous et qui va aussi conduire à un parlement voulu par le peuple. », affirme-t-il. S’agissant des observations du parti Rlc sur l’établissement de cette liste, Irénée Agossa promet de les envoyer au chef de file de l’opposition afin que le chef de l’Etat et les structures compétentes soient informés et que des dispositions soient prises.
Pour sa vitalité, l’opposition s’apprête à marquer sa présence sur le terrain. Et à en croire Irénée Agossa, les législatives prochaines seront l’exemple palpable de ce combat politique. « L’autre chose qui est capitale, c’est que l’opposition serait plus perceptible. On cherche par tous les moyens à discréditer l’opposition pour déjà préparer l’opinion à cela, pour dire que l’opposition n’est pas active, qu’on ne la voit pas ou encore qu’il faut qu’elle se réunisse avant de gagner l’élection… Nous allons pouvoir nous voir pour mettre en place un cadre administratif convenable qui va nous permettre de changer les rapports de forces en 2023. 2023 est un objectif capital pour nous et historique pour notre démocratie », détaille l’ancien colistier de Corentin Kohoué à la présidentielle 2021.

LIRE AUSSI:  Législatives 2023 : le Prd pour la révision du Code électoral ?