Vœux de Nouvel an au chef de l’Etat: Les appréciations du corps diplomatique sur la gouvernance Talon

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vœux de Nouvel an au chef de l’Etat: Les appréciations du corps diplomatique sur la gouvernance Talon


Les efforts du Bénin en matière de gouvernance sont forts louables. C’est une observation de la doyenne du corps diplomatique à l’occasion de la présentation des vœux de Nouvel an au président de la République. Des avancées certes, mais le Bénin est dans la logique de mieux faire, au regard de ses ambitions, répondra le président Patrice Talon.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: 1 574 écoles dotées de cantines dès la rentrée prochaine

« Nous sommes déterminés à gagner le pari du développement… A cet effet, nous poursuivons les efforts de mobilisation des ressources internes comme externes, nous œuvrons à assainir encore plus les finances publiques, et à promouvoir la rigueur dans la gestion de la chose publique ». Cette affirmation du président Patrice Talon en réponse aux vœux de la doyenne du corps diplomatique Sandi Sahadi Abdou n’est pas seulement un souhait. Elle est un engagement qu’il n’a de cesse de renouveler, chaque fois qu’il en a l’occasion. Et si le premier des Béninois a senti la nécessité de le rappeler à nouveau, c’est sans aucun doute pour rassurer le corps diplomatique accrédité au Bénin et tout particulièrement sa doyenne que les bonnes performances relevées pour le pays au cours de l’année écoulée ont été acquises de hautes luttes et au bout de méthodes et rigueur.
Celle-ci avait en effet, dans son adresse au nom de ses pairs, mis en exergue les avancées du Bénin ces derniers mois et sa marche progressive vers la croissance. Cette note de satisfaction, loin de s’en contenter, le gouvernement « entend bien poursuivre et approfondir les réformes nécessaires à la modernisation et au développement durable » afin d’apporter toujours plus de réponses satisfaisantes aux préoccupations des Béninois.
Et comme il fallait s’y attendre, les faits marquants de l’année au plan diplomatique n’ont pas été occultés. La recrudescence des actes de terrorisme, l’engagement des dirigeants à faire face à ce nouveau défi sans oublier « les efforts requis pour combattre, de façon durable et efficace, ce fléau qui menace la quiétude des populations et compromet les actions de développement », ainsi que l’option faite par les dirigeants africains ont été passés en revue par le président Patrice Talon. Autre défi important évoqué, la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) pour laquelle sa foi demeure intacte.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Une délégation de la CCIB chez le président Adrien Houngbédji