Vote des budgets des collectivités locales : impasse à Malanville, Kandi sauvée

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vote des budgets des collectivités locales : impasse à Malanville, Kandi sauvée

commune-de-Kandicommune-de-Kandi

Le quorum n’ayant pas été atteint, la quatrième session ordinaire du Conseil communal de Malanville dont l’ouverture était annoncée pour dimanche 28 novembre dernier, se fait toujours désirer. A Kandi également, des conseillers communaux ont tout simplement décidé de boycotter la session qui était prévue pour démarrer, lundi 29 novembre dernier. Conséquence, le vote du budget primitif, exercice 2022, de chacune de ces deux communes attendra tout le temps qu’il faudra.

LIRE AUSSI:  Smart China Expo 2019: La technologie 5G au cœur de l’évènement

Pendant que la plupart des communes des départements du Borgou et de l’Alibori sont déjà fixées par rapport à leur budget primitif, exercice 2022, Malanville et Kandi ne savent pas encore à quoi elles doivent s’en tenir. La faute au quorum que chacun de leurs Conseils communaux n’a pas pu réunir. C’est la conséquence des crises latentes qui, si l’on n’y prend pas garde, risquent de devenir profondes entre les membres des différents conseils.
En effet, annoncée pour démarrer dimanche 28 novembre dernier, la quatrième session ordinaire du Conseil communal de Malanville ne s’est pas ouverte jusqu’au lundi 29 novembre.

Le boycott à Malanville

Selon certaines sources, des conseillers communaux, bien que s’étant présentés sur les lieux, ont choisi de ne pas entrer dans la salle de délibération de la mairie. Les mêmes sources précisent que sur 29 conseillers attendus, il y avait moins d’une dizaine venus assister à la session. Au nombre de 18, les élus communaux du Bloc Républicain (Br) comme le maire Guidami Dado et de l’Union Progressiste (Up) l’ont boycotté. Le quorum n’étant pas atteint, la session n’a finalement pas eu lieu. Elle a été reportée sine die, mettant davantage en exergue la mésentente entre les élus communaux de Malanville.
Ce n’est pas la première fois que les élus communaux de cette quatrième mandature de la décentralisation à Malanville affichent ouvertement leur division. En témoigne ce qui s’est déjà produit entre eux, lors de leur session de juin dernier. A l’époque, 12 points inscrits à l’ordre du jour de cette session avaient été purement et simplement retirés, sinon rejetés, par la majorité des conseillers communaux.
Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de la présente session ajournée. Il s’agit entre autres de la présentation et de l’adoption du niveau d’exécution du plan annuel de travail à la date du 20 novembre, de la présentation et de l’adoption du plan de travail annuel de l’année 2022, de la présentation et de l’adoption du point de l’exécution du budget de la commune exercice 2021 à la date du 31 octobre. Il y a également et surtout la présentation et l’adoption du projet de budget primitif de la commune et du budget annexe de la Régie autonome de gestion du marché de Malanville, exercice 2022.

LIRE AUSSI:  Parakou: La vente de viande grillée soumise à des mesures d’hygiène

Kandi sauvée

A Kandi, la quatrième session ordinaire du Conseil communal qui se veut celle budgétaire, ne s’est pas non plus tenue. Elle était programmée pour lundi 29 novembre dernier. Les élus communaux Br et Up ont, selon des sources, voulu qu’il en soit ainsi. Sur les 29 conseillers que compte ce conseil communal, seul le maire Zinatou Alazi Osséni Saka, ses deux adjoints et 10 autres élus communaux étaient au rendez-vous.
Ceux qui ont boycotté justifient leur acte par le fait qu’ils n’ont pas reçu leur invitation à temps, pour participer à cette session. Ils exigent de l’avoir au moins 72 heures avant l’ouverture des travaux, cette session étant très importante et offrant l’occasion de discuter des projets d’investissements et de dépenses de la commune pour l’année an à venir.
A noter que dans la commune de Kandi, ce sont les élus Fcbe qui sont en grand nombre. Ce qui, malgré tout, n’a pas permis que le quorum soit atteint pour la tenue de la session.
Aux dernières nouvelles, la session a finalement eu lieu ,hier mardi 30 novembre, avec 15 conseillers sur les 29 qu’ils sont. Le budget primitif exercice 2022 équilibré en recettes et en dépenses de 1 980 403 810 F Cfa a été voté à l’unanimité des élus présents.