Vulgarisation de la décision sur la précampagne à Natitingou: Rémi Prosper Moretti prévient les journalistes

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vulgarisation de la décision sur la précampagne à Natitingou: Rémi Prosper Moretti prévient les journalistes


A la faveur d’une séance de vulgarisation initiée par la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication, son président, Rémi Prosper Moretti, et une délégation étaient face aux journalistes d’une partie de la Région Nord. C’était jeudi 12 mars au siège de Radio Nanto Fm de Natitingou.

LIRE AUSSI:  Escroquerie en bande organisée et abus de fonction à Aplahoué: Des fonctionnaires de police écopent de lourdes peines

«Si l’on tient les professionnels de cette zone, tout se passera bien», a déclaré jeudi 12 mars, Rémi Prosper Moretti, président de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), lors de la séance de vulgarisation portant sur la décision n° 20-008/Haac du 5 février 2020 prise par l’institution dans le cadre de la réglementation des activités des médias pendant la précampagne pour les élections communales et municipales du 17 mai 2020. Car, les journalistes doivent se considérer comme des soldats en première ligne pour parer aux dérapages susceptibles de semer des troubles à l’ordre public. Allusion faite aux malheureux incidents ayant marqué les dernières législatives. En somme, le président de la Haac a convié les journalistes à prendre leurs responsabilités.
En termes de responsabilité, Me Bastien Salami, conseiller et président de la commission Carte de presse, éthique et déontologie de la Haac, a convié les professionnels des médias à bien jouer leur partition afin qu’il n’y ait pas de menace à la cohésion qui est chère aux Béninois et Béninoises. Pour lui, il y a des zones blanche, verte et rouge en cette veille des élections à venir, prévient-il. Il demande aux journalistes de ne pas baisser la garde et d’être vigilants en faisant preuve de professionnalisme.
C’est sur le même professionnalisme qu’a insisté le conseiller Armand Hounsou, membre de la délégation, président de la commission Formation et documentation. Car la séance de vulgarisation vise l’appropriation de la décision pour éviter la propagande en cette période de précampagne et ne fournir que des informations utiles.
Pour Frank Alain Fadégnon, chef service Déontologie à la Haac, qui a résumé la décision en vulgarisation, les obligations qu’elle induit se résument à trois principales que sont: celles de faire, celles de ne pas faire et celles facultatives ou au choix. Il a rattaché les articles de la décision à chacune de ces obligations.
D’autres délégations de l’institution de régulation des médias sont sur le terrain pour le même exercice pendant que celle de Natitingou poursuit son périple sur Parakou.

LIRE AUSSI:  Carême musulman: Cherté des fruits décriée à Porto-Novo