Vulgarisation du Code béninois de l’enfant : Les femmes du marché de Xwlacodji conscientisées

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Vulgarisation du Code béninois de l’enfant : Les femmes du marché de Xwlacodji conscientisées

Les femmes du marché de Xwlacodji ont été sensibilisées aux droits de l’enfant

Avec l’appui de Plan International Bénin, le Comité communal de protection de l’enfant de la commune de Cotonou a organisé, vendredi 3 septembre dernier, une campagne de vulgarisation du Code de l’enfant du Bénin à l’intention des femmes du marché de Xwlacodji. En langues locales, celles-ci ont été sensibilisées à plus d’attention à l’égard des enfants et de leurs droits.

LIRE AUSSI:  Programme spécial d’insertion dans l’Emploi: Les premiers bénéficiaires mis à la disposition des entreprises

Les femmes du marché de Xwlacodji en savent davantage sur le Code béninois de l’enfant et pourront désormais non seulement protéger les enfants mais aussi éviter tout ce qui porte atteinte à leurs droits.
Les femmes vendeuses de poisson fumé de Xwlacodji ont en effet été la cible d’une campagne de sensibilisation aux droits des enfants et aux innovations du Code de l’enfant. C’est dans le cadre des activités du Comité communal de protection des enfants de la commune de Cotonou à travers le projet « Safe and inclusive cities for girls » de Plan International Bénin. « Avec les femmes, nous avons fait un récapitulatif des principaux droits de l’enfant et de leurs devoirs, ensuite nous les avons incitées à plus de bienveillance et de protection vis-à-vis des enfants et de leurs droits dans le marché et alentours ; puis nous avons suscité en elles le désir de mettre sur pied un mécanisme de dénonciation des différents abus à l’endroit des enfants », explique Ella Kossouoh, chef du Centre de promotion sociale de Xwlacodji. A l’en croire, cette campagne a effectivement abouti à la mise en place d’une équipe composée de trois personnes, notamment trois dames parmi les leaders du marché. La campagne s’est déroulée avec l’appui du chef quartier de Xwlacodji qui a pu galvaniser les femmes et qui a soutenu l’initiative. A l’origine de cette initiative, un constat affligeant : « Dans tous les marchés, les droits des enfants sont souvent bafoués à travers les châtiments corporels, les violences sexuelles, le travail des enfants, la maltraitance et la négligence des enfants… Il y a assez de droits qui sont bafoués dans les marchés », fait observer Ella Kossouoh. Cette campagne vient alors conscientiser les femmes du marché de Xwlacodji afin de faire d’elles les garantes du respect des droits de l’enfant.

LIRE AUSSI:  Troisième rendez-vous de l’Apsgi à Cotonou: Les enjeux de la finance digitale au menu