Zakari Boukary, maire: « Hisser Tanguiéta comme première destination touristique »

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Zakari Boukary, maire: « Hisser Tanguiéta comme première destination touristique »


Outre l’eau potable et les infrastructures sociocommunautaires, le développement touristique fait partie des priorités de gouvernance pour le nouveau maire de Tanguiéta, Zakari Boukary. Il nous en parle dans ce bref entretien.

LIRE AUSSI:  Commune de Bembèrèkè: Le vote de défiance à l’encontre du maire prévu pour lundi prochain

La Nation : Monsieur le maire, rappelez-nous votre parcours!

Zakari Boukary : J’ai fait l’Ecole nationale d’administration. J’ai travaillé dans plusieurs projets, notamment au niveau de la santé, au Pnud dans le cadre du développement local en tant que gestionnaire. Après, j’ai travaillé au niveau du parc de la Pendjari comme responsable administratif et financier.
C’est la troisième fois que je suis élu conseiller communal et j’ai bénéficié de la confiance du parti Union progressiste pour être le maire de Tanguiéta.

Aujourd’hui maire, quelles sont vos priorités à la tête de la commune ?

Je m’attellerai surtout à régler le problème d’eau potable et d’assainissement qui se pose dans notre commune. Nous comptons également hisser Tanguiéta comme première destination touristique au niveau national. Par rapport à cela, tout ce qui touche à l’assainissement, à la gestion et au développement des sites touristiques constitue une priorité pour nous. Le parc Pendjari occupe les trois quarts de la superficie de la commune. C’est un atout énorme pour le développement de Tanguiéta. Nous avons aussi des cascades à côté ainsi que d’autres sites touristiques que nous devons valoriser.
Nos actions seront également orientées vers la construction et l’entretien des infrastructures sociocommunautaires.
L’agriculture est un secteur important dans la commune. Nous allons voir comment accompagner les structures chargées d’appuyer les producteurs pour qu’ils atteignent leurs objectifs afin de pouvoir nourrir davantage la population.

LIRE AUSSI:  Installation des conseillers de la sixième mandature: Patrice Talon invite la Haac à préserver la liberté d’expression

Quid de la mobilisation des ressources ?

Nous sommes en train de faire un point sur les sources de financement. Ce qui est fondamental, c’est la mobilisation des ressources propres. Nous sommes en train de tracer déjà un chemin par rapport à cela. Nous faisions un état des lieux pour voir quelles sont les potentialités que nous avons en termes d’infrastructures marchandes. On est en train d’explorer beaucoup d’autres sources potentielles pour voir les secteurs porteurs. Nous ne sommes pas obligés de créer des taxes en dehors de celles qui sont prévues par la loi. Des structures sont mises en place pour réfléchir sur les axes à emprunter pour augmenter nos ressources.