« Zéro Journaliste en Prison » : Les hommes des médias formés sur le code du numérique et le code de déontologie

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur « Zéro Journaliste en Prison » : Les hommes des médias formés sur le code du numérique et le code de déontologie


Du mardi 15 au vendredi 18 septembre dernier à Savè puis à Tchaourou, des journalistes ont pris part à un atelier de renforcement portant sur le code du numérique et le code de déontologie de la presse béninoise. C’est une initiative de l’Ong Paix Liberté qui vise à outiller les professionnels des médias afin de réaliser l’objectif « Zéro journaliste en prison » au Bénin.

LIRE AUSSI:  Présidentielle du 11 avril : La Cour confirme la victoire au 1er tour du duo Talon-Talata

Consacrée par la Constitution béninoise, la liberté de la presse exige des hommes des médias du professionnalisme et l’observation des normes éthiques dans le traitement et la diffusion de l’information. La liberté de la presse crée alors un droit mais aussi une responsabilité. D’où la nécessité pour les journalistes de s’approprier les outils juridiques qui les protègent dans l’exercice de leur profession. Dans ce sens, des journalistes ont pris part à une formation sur le contenu du code du numérique et du code de déontologie de la presse béninoise. C’est à la faveur d’un atelier organisé respectivement à Savè du 15 au 16 septembre et à Tchaourou du 17 au 18 septembre 2020. L’objectif fondamental de cette activité de l’Ong Paix Liberté, soutenue par l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) avec l’appui de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique, est d’éviter aux journalistes les travers qui les conduisent en prison. « Une démocratie est toujours basée sur la capacité d’exprimer librement des opinions diverses. Les médias et les journalistes jouant un rôle clé dans ce processus, contribuent à la participation effective des citoyens au débat démocratique. Ces responsabilités confèrent aux journalistes des droits et des devoirs… », va expliquer Hugues Hector Zogo, président de l’Ong Paix Liberté. A l’en croire, « Zéro Journaliste en Prison » est un projet mis en place pour aider les journalistes à faire face aux défis éthiques auxquels ils sont confrontés dans l’exercice de leur profession et à mieux saisir les subtilités du code du numérique en vigueur au Bénin. Lors de cet atelier, un guide gratuit téléchargeable en ligne a été offert à chaque participant en vue de l’aider à s’approprier le contenu du code du numérique et du code de déontologie. Ce guide permet également de découvrir certains articles relatifs à la liberté de la presse aux Etats-Unis d’Amérique.
Après avoir suivi les sept communications prévues, chaque participant a reçu son attestation signée du magistrat Jacob Fidégnon. Jonathan Awo, maire de la commune de Tchaourou, a tenu à rappeler qu’à l’heure où le code du numérique est en débat au Bénin, il est important de penser à outiller davantage les journalistes pour leur éviter non seulement la prison, mais éviter au pays la désinformation. Il a été heureux de l’initiative et du don d’un guide fait aux journalistes dans le cadre de cet atelier. Il garde espoir que l’exploitation de cet outil permettra aux journalistes d’être plus professionnels dans le traitement de l’information en cette veille de l’élection présidentielle au Bénin. A l’issue des travaux, il a retenu qu’il faut saisir l’Assemblée nationale du Bénin afin de procéder à la relecture du contenu du code du numérique en vigueur. Représentant l’Upmb, Aubin Agboelonan Agboroukou a également salué la démarche de l’Ong Paix Liberté. Il a ensuite exprimé l’admiration de la présidente de l’Upmb à l’égard de cette initiative qui outille davantage les professionnels des médias.

LIRE AUSSI:  Commune d’Abomey-Calavi : Georges Bada cède son fauteuil à Angelo Ahouandjinou