La Nation Bénin...

4e session extraordinaire du Conseil économique et social: La sécurité, l’intercommunalité et le transport routier au menu

Actualités

Le Conseil économique et social (Ces) tient sa 4e session et extraordinaire au titre de l’année 2023. Yvon Détchénou, garde des Sceaux et ministre de la Justice, a pris part à l’ouverture des travaux, mardi 30 mai dernier, au siège de l’institution à Cotonou. 

Par   Arnaud DOUMANHOUN, le 01 juin 2023 à 14h31 Durée 3 min.

Les travaux de la 4e session extraordinaire au titre de l’année 2023 ont démarré au Conseil économique et social (Ces). Au menu de ces assises qui se dérouleront, du 30 mai au 8 juin prochain, plusieurs préoccupations relatives au quotidien des populations. Il s’agit de la sécurité routière, de la promotion de l’intercommunalité et du transport routier. Pour chacune de ces questions, le Conseil économique et social a déclenché sa procédure d’auto-saisine, et au cours des travaux de cette 4e session, les conseillers prendront connaissance de l’état des lieux et perspectives pour un mieux-être des communautés. En ce qui concerne par exemple l’état des lieux de la sécurité routière au Bénin, le Ces entend apporter sa contribution pour une réduction effective des accidents de circulation. L’institution apportera également sa contribution à la promotion de l’intercommunalité à travers l’élaboration de quelques stratégies qui à terme donneront un coup de pouce au développement des communes. « Une telle session dénote la vitalité de votre institution. Vous êtes appelés à mener des réflexions profondes qu’on pourra traduire en actes… », a déclaré Yvon Détchénou, ministre de la Justice, à l’ouverture des travaux de cette 4e session extraordinaire de l’institution au titre de l’année 2023.
Tout en indiquant que le Ces poursuivra inlassablement sa mission d’éclairage des pouvoirs publics dans la prise des décisions pour l’élaboration des politiques publiques, le président Augustin Tabé Gbian a invité ses pairs à des réflexions nourries. Il a saisi l’opportunité pour faire part au ministre de la Justice des dispositions prises par l’institution, dans le cadre de la tenue au Bénin, les 1er et 2 juin, de l’Assemblée générale de l’Union des conseils économiques et sociaux et institutions similaires des Etats et gouvernements membres de la Francophonie (Ucesif), sur la problématique de la gouvernance de l’eau. « Vous avez commencé à accueillir vos hôtes. Le gouvernement sera à vos côtés. Nous voulons espérer que vos réflexions permettront d’améliorer les initiatives prises par le gouvernement… », a indiqué Yvon Détchénou, ministre de la Justice. A l’en croire, le Bénin a fait de grands pas en matière de qualité et d’accès à l’eau, et se situe à environ 80 % de l’atteinte des Odd (Objectifs de développement durable) en cette matière. Yvon Détchénou attend donc des assises de Cotonou, des contributions allant dans le sens d’une amélioration de cette performance.

Liste des commentaires

Soyez le premier à commenter cet article
...