La Nation Bénin...

Alimentation en eau potable: 38 forages et 3 piézomètres pour trois communes

Actualités

Au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 7 juin, le gouvernement a autorisé la contractualisation avec une entreprise expérimentée pour la réalisation de forages pour l’alimentation en eau  potable à Banikoara, Bembèrèkè et Lokossa. Ce qui permettra, à terme, aux populations de ces localités de s’approvisionner en ce liquide précieux.

Par   Joël C. TOKPONOU, le 09 juin 2023 à 08h43 Durée 3 min.

Trente-huit forages d’exploitation et trois piézomètres au profit des systèmes d’alimentation en eau potable. Ce sont les nouvelles infrastructures dont bénéficieront trois communes que sont Banikoara, Bembèrèkè et Lokossa. C’est la décision prise, ce mercredi 7 juin, par les membres du gouvernement réunis en Conseil des ministres. Le piézomètre est « un forage non exploité qui permet la mesure du niveau de l'eau souterraine en un point donné de la nappe » et un instrument qui mesure la pression des liquides.
En fait, Banikoara et Bembèrèkè présentent une géographie et une géomorphologie qui peuvent rendre l’accès à la source du liquide précieux difficile. C’est une grande action à caractère social susceptible de redonner confiance aux populations de ces zones. Le gouvernement reste ainsi sur sa lancée dans ce domaine pour que le défi de l’atteinte de l’objectif 6 des Objectifs du développement durable soit relevé.
Dans le Programme d’action du gouvernement, le challenge est « d’assurer une meilleure couverture et un accès équitable à l’eau potable dans tout le pays à l’horizon 2030 ». Cette ambition s’est matérialisée par des efforts et investissements massifs dans le secteur de l’eau. La dynamique a permis, grâce à la mise en œuvre du Pag 1, de porter le taux de couverture en eau potable de 40 % à 70 % et l’objectif de
100 % est toujours en ligne de mire.
Dans le Pag 2, le gouvernement entend poursuivre ces efforts en consacrant 699 milliards F Cfa pour assurer l’accès universel à l’eau potable dans le cadre du renforcement des services sociaux de base et de la protection sociale.
Déjà, plusieurs initiatives sont en cours pour atteindre l’objectif visé. Entre autres, en Conseil des ministres, mercredi 22 juin 2022, le gouvernement avait décidé de la restructuration de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb). En fait, dans l’élan d’obtenir des niveaux de prestation satisfaisants de cette société au profit des populations dans le cadre de l’accès universel à l’eau potable, le gouvernement avait décidé de sa restructuration en deux entités. Cette vision n’ayant pas été concluante et fort de sa méthode de remise en cause permanente de ses actions, le gouvernement a retenu de mettre en place un comité pour la restructuration. Il est donc envisagé la réunification des secteurs rural et urbain puis l’organisation de la fourniture de l’eau potable dans les périmètres urbains, sachant que le milieu rural est déjà mis en affermage. Le choix de la restructuration de la Soneb relève donc de la volonté de moderniser la gestion de cette entreprise sur les plans technique, opérationnel et financier en vue d’atteindre l’objectif de la couverture universelle ■

Liste des commentaires

Soyez le premier à commenter cet article
...