La Nation Bénin...

Denrées de grande consommation: Hausse des prix de l’igname dans plusieurs villes

Economie
Denrées de grande consommation: Hausse des prix de l’igname dans plusieurs villes Denrées de grande consommation: Hausse des prix de l’igname dans plusieurs villes

Dans son bulletin heb-domadaire sur l’évolution des prix des denrées de grande consommation et leurs variations dans certaines villes principales, l’Instad indique dans sa dernière publication, que les prix de l’igname sont en hausse dans tous les marchés sauf à Natitingou, dans le département de l’Atacora. 

Par   Arnaud DOUMANHOUN, le 13 nov. 2023 à 05h03 Durée 3 min.
#Denrées de grande consommation #Hausse des prix de l’igname

Les prix de l’igname se sont accrus dans les marchés de toutes les villes visitées, à l’exception de ceux de la ville de Natitingou où les prix sont en baisse, a indiqué l’Institut national de la statistique et de la démographie (Instad). Selon l’institut, les variations des prix observées s’expliquent d’une part, par la baisse de l’offre de la denrée sur les marchés en raison de la saisonnalité, et d’autre part, par la période de récolte dans le département de l’Atacora. Un constat effectué au cours de la semaine du 23 au 29 octobre 2023. Les observateurs ont aussi noté au cours de la même période que les prix du maïs séché en grains sont en baisse dans les marchés des villes de Cotonou, Porto-Novo, Bohicon et Lokossa, tandis qu’ils sont quasi stables dans ceux des villes de Parakou et Natitingou. Les variations des prix observées pourraient être expliquées par la disponibilité de la denrée sur les marchés suite au déstockage, révèle l’Instad.

En ce qui concerne le gari 2e qualité (1kg), les prix ont connu un accroissement dans les marchés des villes de Cotonou, Bohicon et Lokossa, alors qu’ils sont presque constants dans ceux des villes de Porto-Novo, Parakou et Natitingou. Les évolutions des prix observées s’expliquent par l’épuisement des récoltes de la matière première (manioc) servant à sa production. Les prix de la tomate fraîche et du piment frais sont de nouveau, en hausse dans les marchés de toutes les villes échantillonnées selon l’Institut national de la statistique et de la démographie, qui souligne que l’augmentation des prix observée est due à la saisonnalité. Les prix de l’oignon (1 kg) frais rond continuent d’augmenter dans les marchés de toutes les villes visitées. L’accroissement des prix observé s’explique par la baisse de l’offre de la production locale en raison de la saisonnalité, cumulée avec la fermeture de la frontière Bénin-Niger, qui ne permet pas l’entrée de la denrée en provenance du Niger. « Les prix de l’essence ‘’kpayo’’ sont en baisse dans toutes les villes parcourues. Le repli des prix observé pourrait être expliqué par la baisse du cours du naira pendant la période », a relevé dans son bulletin sur l’évolution des prix des denrées de grande consommation, l’Institut national de la statistique et de la démographie.

Liste des commentaires

Soyez le premier à commenter cet article
...