La Nation Bénin...

30e édition de la Journée mondiale de l’enseignant: Les trois ordres de l’éducation mobilisés à Natitingou

Education
Les enseignants invités à entrer dans un partenariat constructif avec le gouvernement  pour relever pacifiquement les défis du système éducatif Les enseignants invités à entrer dans un partenariat constructif avec le gouvernement pour relever pacifiquement les défis du système éducatif

La 30e édition de la Journée mondiale de l’enseignant (Jme) a mobilisé les trois ordres de l’éducation à Natitingou, ce jeudi 12 octobre. L’esplanade de la mairie a accueilli les manifestations officielles. Les ministres en charge des trois ordres de l’éducation, les recteurs des universités du Bénin et bien d’autres cadres et partenaires du secteur ont pris part aux manifestations ainsi que les enseignants fortement représentés à leur fête. 

Par   Alexis METON A/R Atacora-Donga, le 16 oct. 2023 à 00h40 Durée 4 min.
#30e édition #la Journée mondiale de l’enseignant #Les trois ordres de l’éducation

La 30e édition de la Journée mondiale de l’enseignant (Jme) a mobilisé divers acteurs du secteur à Natitingou, ce jeudi 12 octobre. Les manifestations officielles de cette journée dédiée aux enseignants ont connu la participation des acteurs des trois ordres de l’éducation, venus des différentes communes du Bénin. Les trois ministres en charge du secteur ont rehaussé cette célébration de leur présence. Kouaro Yves Chabi en charge de l’Enseignement secondaire, technique et de la Formation professionnelle, Salimane Karimou des Enseignements maternel et primaire et Eléonore Yayi Ladékan de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sont aux côtés des enseignants, fortement mobilisés pour cette édition.

Le thème sur le plan international s’intitule ‘’Les enseignants dont nous avons besoin pour l’éducation que nous souhaitons :

l’impératif mondial de remédier à la pénurie d’enseignants’’. Au niveau national, la célébration est placée sous le thème : ‘’Enseignants qualifiés en nombre suffisant, gage d’une éducation de qualité’’. Elle vise à mettre la profession enseignante à l’honneur et à soutenir les efforts sans cesse consentis pour bâtir un monde meilleur, fait savoir Kouaro Yves Chabi, au nom des trois ministres.

Soulignant les difficultés inhérentes au secteur, il a indiqué les actions envisagées pour son amélioration. Dans son programme d’action, le président Patrice Talon, a précisé Kouaro Yves Chabi, s’est engagé à faire rayonner davantage le système éducatif et par ricochet accompagner les enseignants dans la noble mission à eux confiée. Dans le Pag 2021-2026, il est prévu la promotion d’une éducation de qualité et la priorité est accordée à l’enseignement et la formation technique et professionnelle, a-t-il poursuivi. Ce qui passe par la poursuite de la restructuration du système éducatif, la réalisation d’importants investissements au profit de l’enseignement et la formation techniques et professionnels, la poursuite des efforts de valorisation de la recherche scientifique et de l’innovation et l’accroissement du taux d’alphabétisation et l’éducation des adultes. 

Zone publicitaire

Actions

Kouaro Yves Chabi indique pour le compte de 2023, la prise à bonne date des actes d’avancement d’échelons au profit de 24 650 agents du ministère des Enseignements maternel et primaire, le reclassement de

6 747 enseignants du Memp dans une catégorie supérieure et la signature de 2 691 contrats de travail à durée indéterminée. Il ajoute le renforcement des effectifs des enseignants par le déploiement d’environ 30 000 aspirants au métier d’enseignant, soit 15 733 au niveau du secondaire et 14 097 au niveau du primaire.

La dotation d’environ 75 % d’écoles primaires publiques de cantines scolaires à travers le Programme national d’alimentation scolaire intégré qui permet d’offrir un repas chaud à 1 206 654 apprenants. La correction de contrats en cours au profit de 271 agents contractuels de droit public de la promotion 2008. Le reclassement de 205 professeurs certifiés dans le corps des conseillers pédagogiques. La formation de 2 065 enseignants agents contractuels de droit public des promotions 2012, 2014, 2016 et ceux de 2008 qui n’avaient pas démarré ou achevé leur formation initiale.

Le reversement en cours des aspirants au métier d’enseignant en agents contractuels de l’Etat. Le reversement en cours des enseignants du secondaire, agents contractuels de l’Etat en fonctionnaires de l’Etat. La prise d’arrêtés de création, extension, changement de dénomination et de sites au profit de 293 établissements publics et privés du secondaire dans le cadre de la rentrée 2023-2024. Le lancement effectif de la plateforme intitulée Fichier national des aspirants au métier d’enseignant du supérieur (Fnaes). Le traitement de 36 447 dossiers et paiement d’allocations universitaires (bourses et aides  universitaires). L’organisation de la semaine scientifique du secteur de la recherche qui intègre la Journée de la renaissance scientifique de l'Afrique et les journées scientifiques du Cbrsi et l’équipement des infrastructures de l’Enset-Lokossa, etc.

« Au nom de mes collègues ministres en charge de l’Education et au nom du gouvernement, je voudrais exhorter les enseignants à entrer davantage dans un partenariat constructif avec nous, car, c’est dans la paix et la concorde sociale que nous allons relever progressivement tous les défis de notre système éducatif que nous voulons plus performant », a invité le ministre Kouaro.

Zone publicitaire

Le mérite aux enseignants

Les différents intervenants ont reconnu le mérite des enseignants et les invitent à mieux faire. C’est le cas de Paulette Okpéïtcha Gnavi, secrétaire générale de la Commission nationale du bureau de l’Unesco, Déré Lydie Chabi Nah, préfet de l’Atacora, Émile Okammati, deuxième adjoint au maire de Natitingou. Pour la première, personne ne doute de l’importance du rôle de l’enseignant dans le devenir d’une nation. « Vous êtes le catalyseur de changement, des créateurs et des facilitateurs du savoir ainsi que des mentors qui motivent les élèves et les aident à comprendre les défis et réalités complexes du monde contemporain », a relevé Paulette Okpéïtcha Gnavi. Rappelons que les meilleurs établissements ayant fait un bon résultat scolaire ont reçu une attestation de mérite. Les autorités ont remis des lettres de mission aux enseignants. Ceux qui ont fait valoir leur droit à la retraite ont été gratifiés.

Liste des commentaires

Soyez le premier à commenter cet article
...