La Nation Bénin...

Talents africains à l’international: Le Bénin honoré

International
Vivier de compétences régionales, la Haute école régionale de commerce international  honore le Bénin dans le programme Talents africains à l’international Vivier de compétences régionales, la Haute école régionale de commerce international honore le Bénin dans le programme Talents africains à l’international

Le dynamisme du Bénin dans l’initiative régionale Talents africains à l’international a été reconnu et salué lors du premier forum tenu, jeudi 7 septembre dernier, en présence du ministre Modeste Kérékou. Dans ce programme, le Bénin compte plusieurs jeunes inscrits dont certains proviennent de la Haute école régionale de commerce international (Herci). Le Bénin est honoré à travers cette école qui a été exceptionnellement invitée aux travaux du premier forum entreprises-jeunes volontaires béninois. 

Par   Anselme Pascal AGUEHOUNDE, le 12 sept. 2023 à 01h22 Durée 3 min.
#Haute école régionale
Lancé au Bénin le 15 septembre 2022, le programme Tai, entendu Talents africains à l'international, s’appuie fortement sur la Haute école régionale de commerce international, vivier de compétences régionales. Elle est d’ailleurs la seule école invitée à animer les travaux du premier forum Entreprises- Jeunes volontaires béninois qui s’est déroulé le jeudi 7 septembre dernier. C’est un facteur qui renforce davantage l’implication remarquable du Bénin dans ce projet régional. 
Le programme Tai est, en effet, un dispositif sud-sud visant à favoriser l'employabilité des jeunes diplômés, l'internationalisation des entreprises et le développement des échanges au sein de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). La Haute école régionale de commerce international a contribué à la large diffusion de ce programme auprès des étudiants aussi bien en fin de formation que diplômés. Elle a autorisé plusieurs séances d’échanges entre l’équipe de Tai et les étudiants au sein de l’entité, pour une meilleure compréhension de ce système favorisant l’insertion professionnelle. Plusieurs étudiants de cette école à vocation régionale et internationale ont adhéré au projet et se sont inscrits sur la plateforme. A l’ouverture des travaux du forum, jeudi dernier, le ministre Modeste Kérékou a confirmé l'engouement constaté au niveau des jeunes pour cette initiative. Michel Sawadogo, commissaire de l’Uemoa chargé du marché régional et de la Coopération, a indiqué que le programme a déjà enregistré 1546 candidats dont 608 candidats béninois qui se sont inscrits sur la plateforme. 

Une opportunité pour les jeunes étudiants

Pour la directrice de la Haute école régionale de commerce international, Professeur Karima Sylla Doucouré, le programme Tai est une opportunité à saisir pour promouvoir l’insertion professionnelle des diplômés. La Herci entend donc collaborer efficacement à l’atteinte des objectifs du programme en saisissant les possibilités de partenariat avec le Tai notamment pour l’insertion des étudiants dans les entreprises parties prenantes au projet, dans le cadre des stages académiques et pour le renforcement des capacités des talents dans le domaine du commerce international, thématique clé du projet. A l’en croire, le Bénin dispose, à travers la Herci, d’une école d’excellence et d’expérience, avec ses formations pointues, pour fournir au projet et former des talents dans le domaine du commerce international au profit des entreprises tant à l’échelle nationale qu’internationale. Créée par décret présidentiel en 2005, la Haute école régionale de commerce international est, en effet, une unité de formation et de recherche rattachée à l’Université d’Abomey-Calavi et née du partenariat de la République du Bénin avec l’Organisation mondiale du Commerce. Elle est placée sous la tutelle conjointe du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, du ministère de l’Industrie et du Commerce, du ministère des Affaires étrangères et du ministère de l’Economie et des Finances. « La Herci organise des formations dans plusieurs domaines dont le commerce international. Elle offre des formations théoriques et pratiques approfondies devant aboutir à la professionnalisation », 
renseigne Professeur Karima Sylla Doucouré. 

Le Bénin en bon exemple

La Herci assure également la fonction d’assistance technique aux entreprises impliquées dans le commerce international et de consultance auprès des pouvoirs publics, des entreprises d’Etat ainsi que des administrations publiques. 
A l’occasion du premier forum Entreprises-jeunes volontaires béninois, l’engagement du Bénin dans cette phase pilote du programme Tai a été mis en exergue. Pour Urbain Amégbédji, directeur de l’Agence nationale pour l’emploi, le programme Tai est un excellent creuset de promotion des échanges et un parfait moyen d'insertion professionnelle des jeunes à l'international. Modeste Kérékou, ministre des petites et moyennes Entreprises et de la Promotion de l'Emploi, n’a pas tari d’éloges sur ce programme et sur l’attachement du gouvernement béninois à sa réussite, puisqu’il s’agit d’une initiative qui va renforcer l'employabilité des jeunes et contribuer à booster les entreprises... Il a d’ailleurs invité les entreprises perplexes à adhérer pleinement au programme, rassurant de la disponibilité des moyens. « Je suis venu vous dire que nous sommes prêts à accompagner tous les talents... Les ressources sont disponibles. Le Bénin s'est porté volontaire pour participer à cette phase pilote et a mobilisé toutes les ressources pour accompagner le projet... Offrons donc la chance à nos jeunes talents », avait affirmé Modeste Kérékou.

Liste des commentaires

Soyez le premier à commenter cet article
...