1re édition de Gnon-nan top 10: Dix femmes du secteur des arts et de la culture distinguées

La Nation Bénin...

Par Isidore GOZO, 19 avr. 2023 | Lecture de 3 Min

1re édition de Gnon-nan top 10: Dix femmes du secteur des arts et de la culture distinguées

Durant toute l’année 2022, des femmes ont impacté d’une manière ou d’une autre, le secteur des arts et de la culture. Elles ont été récompensées, jeudi 23 mars dernier au cours de la 1re édition des distinctions ‘’Gnon-nan top 10’’ initiées par l’association artistique et culturelle Ilé Ya Africa. 

Dix femmes du secteur des arts et de la culture principalement dans les catégories littérature, musique, danse, cinéma, arts plastiques, global achievement, entreprenariat, théâtre, mode et design ont marqué positivement l’année 2022. Elles ont reçu, jeudi dernier, des trophées et bien d’autres prix pour la qualité de leur travail. Cette cérémonie de distinction dénommée ‘’Gnon-nan top 10’’ qui a été initiée par l’association artistique et culturelle Ilé Ya Africa s’incrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme.
Éric Ahouansou, président de l’association Ilé Ya Africa, met l’accent sur l’importance de la valorisation de la femme béninoise car, à l’en croire, là où il y a la femme, il y a de la magie. « Dans notre association, nous voulons montrer ce côté magique de la femme et nous sommes allés dans le secteur de la culture parce qu’il y a eu assez d’artistes femmes qui font des merveilles et qui sont dans l’ombre », a-t-il fait savoir. Il avoue que c’est non seulement le moment de célébrer ces femmes qui font des merveilles dans le secteur des arts et la culture mais aussi un moyen de les inviter à mieux faire pour bénéficier d’autres récompenses dans les années à venir.
Au nom des lauréates, Carole Lokossou a exprimé sa gratitude aux organisateurs pour cette distinction. Elle affirme que ce sont des sentiments de joie, de fierté et de responsabilité qui animent toutes les femmes lauréates. « Sentiment de joie parce que notre travail est reconnu à sa juste valeur. Sentiment de fierté, pas dans le sens de l’arrogance mais dans celui de la dignité et de la noblesse. Sentiment aussi de responsabilité car nous sommes conscientes que chaque reconnaissance fait de nous des phares pour éclairer la pénombre ou l’obscurité des moins favorisées que nous », a-t-elle déclaré avec émotion.
Elle reconnaît qu’elles ont désormais la responsabilité, en 2023 et pour les années à venir, de faire plus, pour ne pas tuer l’espoir et la foi qui naissent dans le cœur des autres femmes de culture au Bénin et en Afrique. « Lorsque des reconnaissances de cette qualité nous sont attribuées, nous sommes fières du chemin parcouru et d’avoir su résister aux sueurs d’eau et de sang coulées pour tracer notre chemin parfois au prix du sacrifice », se réjouit Carole Lokossou.


Les 6 articles le plus lus